Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence – Couvent de Paname » Elévation de Célhère au rang de Sœur

Elévation de Célhère au rang de Sœur

Ma très chère fille,

J’ai un petit compte à régler avec toi, chair de mes entrailles. Nous allons procéder à un quelque chose qui n’a jamais eu lieu au couvent de Paname. En tout cas, si aucune sœur n’a cafté avant… Hein, les filles, vous n’avez rien dit ? Rassurez-moi !

Tu auras pu remarquer le nombre de sœurs présentes ce soir, la présence très exceptionnelle de notre Sœur Diana-Lise Terril – Sainte Patronne des Eboueurs – Gardienne des Bennes à Ordures, Apprentie des Bennes et Dictions – Garante des Bennes et fists, Dite La Déchargée et La Dégoulinante du Couvent du Nord à Lille.

Cet événement est d’une telle importance qu’il était indispensable que beaucoup de sœurs soient présentes pour te soutenir dans cette épreuve.

C’est pourquoi je vais te demander très solennellement de te mettre à genoux devant moi, d’allumer cette bougie et je demande également à mes sœurs de se placer autour de toi.

Lorsque tu es arrivée, je me suis dit « Ah, non, une vraie blonde, pourvu qu’elle soit l’exception qui confirme la règle… » Et bien non, elle a tout de la blonde, et les exemples que tu nous a offert ont été très nombreux. Exemple : « Qu’est-ce que CélHère (la blonde à mes genoux) fait devant un coffre de voiture où elle doit ranger sa valise ? Et bien elle pose sa valise dessus et appelle au secours, une blonde ne sait pas qu’il faut appuyer sur le bouton pour l’ouvrir ».

Avec cette blontitude génétique, je me vois donc dans l’obligation de te donner quelques conseils pour t’éviter de te prendre les talons de le tapis et pour devenir, un jour, peut-être, Sœur de la Perpétuelle Indulgence :

Tu ne diras plus en voyant une créature de rêve et je ne parle pas là de tes sœurs : « J’ai envie de baiser », mais « Je suis nerveuse » et tu préfèreras un « Je vais revenir » plutôt qu’un « Je vais me branler ».

Tu ne diras plus en voyant Sœur Innocenta passer le plus clair de son temps avec des tonnes d’hommes : « C’est la plus grande putain de la terre » mais « c’est la meilleure fille du monde ».

Tu ne diras pas non plus en voyant cette même sœur : « Elle se laisse enculer par tous ceux qui lui font minette » mais « Elle est un peu flirteuse », tu ne diras pas non plus : « Je l’ai vue baiser par les deux trous » mais « c’est une éclectique ».

Tu ne diras pas en voyant l’érection de notre Sœur Diana : « Elle bande comme un cheval » mais « C’est une jeune sœur accomplie ».

Tu ne diras pas en décrivant tes outils de plaisir : « J’ai douze godemichés dans mon tiroir » mais « Je ne m’ennuie jamais seule ».

Je te rappelle une nouvelle fois tes quelques devoirs envers tes sœurs :

– Les jours où l’une de tes sœurs ne voit ni son amant, ni sa maîtresse, mets-lui poliment la main sous les jupes et demande-lui si elle veut bien se contenter de toi, euuuhhh, non de moi.

– Quand l’une de tes sœurs est en train libérer une vessie pleine de 12 litres de bière, ne lui retire pas le pot pour prendre sa place, ce serait une farce de fort mauvais goût.

– Quand l’une de tes sœurs part par en action, n’écris pas derrière sa robe : « Enculez-moi, messieurs, s’il vous plaît ! » abstiens-toi de toute inscription de ce genre.

– Si on te demande ce que fait l’une de tes sœurs dans sa chambre, ne réponds pas qu’elle se branle, même si tu es sûre de ce que tu dis.

– Tu ne te moqueras pas de tes sœurs qui refuse de se faire enculer, une jeune fille du monde est absolument libre de faire ce qu’elle veut de son trou.

– Et enfin, lorsque l’une de tes sœurs en chemise est à genoux sur le prie-dieu, ne lui fait pas minette par derrière, cela pourrait lui donner distraction.

Ces quelques conseils promulgués, si je dois faire un bilan de ton parcours chez nous, et bien je peux dire que tu as su faire ta place, être un élément « actif » et sûr, tu t’es rapidement trouvé une jumelle avec Sœur Cyhère, tu as même pris le très grand risque d’organiser toi-même l’action du 9 janvier dernier, au Pulp, chez les filles et avec Madame H. Tu t’es même sérieusement compliqué l’existence en ayant à tes côtés pour cette soirée, deux de nos vieilles dindes sacrées, Sœur Gigi et Sœur Innocenta. Apparemment, cela s’est très bien passé puisque Gigi est revenue en disant : « Dément, c’était génial, on s’est éclatée comme des folles ». Mais bon, tu es capable du plus magistral vautrage lorsque tu nous as demandé ton élévation pendant notre chapitre mensuel.

Alors, depuis, je pèse le pour et le contre, j’ai pensé à plein de solutions pour toi et je n’en ai trouvé qu’une…

Tu es arrivée au couvent le 8 janvier 2003 avec le but de devenir Sœur de la Perpétuelle Indulgence. Tu es devenue Novice CélHèRe le 25 mai 2003 à la Gay Pride de Rouen, et bien c’est aujourd’hui que cela arrive, 12 mois et 23 jours plus tard, c’est aujourd’hui que je vêle une nouvelle fois dans notre bonne ville de Rouen, tu prends tes ailes définitives.

En ce jour du 31 janvier de l’an 34 après Stonewall, jour de la Sainte Marcelle

« A la Sainte Marcelle
Sœur T. vêle
Et une sœur prend des Ailes »

Moi, Sœur T. de la V. F., je vais procéder à l’élévation de Novice CélHèRe au rang très très convoité de Sœur de la Perpétuelle Indulgence.

Après l’élévation de Soeur Maria Camélia, l’élévation de Novice Cyhère avec le Collectif Comme Ca, après ton élévation de Novice, après l’élévation de Sœur Maria Scholastica, Rouen accueille la naissance d’une nouvelle Sœur, pour une ville dont le symbole est une pucelle… Cela prouve bien que rien n’empêchera l’inexorable expansion (et je ne parle pas de toi Camélia – 2 fois) des Sœurs à travers le monde.

Avant de procéder à ton élévation, je vais laisser mes sœurs te dire quelques mots.
 
 
 
Ma chérie, les autres mauvaises m’ont enfermé dans la cellule de pénitence en me faisant croire qu’on y avait installé un godemiché électrique, elles sont jalouses de ma grande beauté. Ca explique que je ne peux être avec toi aujourd’hui pour assister à ton élévation et cela me chagrine énormément.

Par ce petit mot, lus par la bouche fielleuse de ta mère, je veux t’accueillir très chaleureusement dans le monde magique des sœurs. Je souhaite que tu puisses t’y créer une place bien à toi, y développer tes projets et y continuer un épanouissement déjà bien commencé. J’ai eu mes doutes mais après avoir été témouine de ta bonté et de ta beauté lors de nos dernières actions, j’ai toute confiance en la qualité de ta vocation. En plus, tu es maintenant familière avec notre martyre : quand on est sœur on ne baise plus!!!

A Men et A Women

Soeur Gigi Fa’Q – The French Whore – Dite l’Huitre
 
 
 
Je vais te demander de lire ton serment d’allégeance :

Tant que je demeurerais Sœur de l’Ordre de la Perpétuelle Indulgence, Moi, Sœur CélHèRe, je m’efforcerais toujours d’affirmer haut et fort, à moi-même et aux autres, les voeux, le credo et l’Esprit de notre Communauté, au service d’Autrui, dans le combat social et l’illumination spirituelle, je m’efforcerais également de maintenir ma loyauté envers mes Sœurs et l’Ordre tout entier.

Aussi, je m’efforcerais d’expier la honte, de chasser la culpabilité, de promouvoir la Joie Universelle, l’Esprit de Fête et de participer à la lutte contre le Sida.

En ce jour, je fais vœux, une nouvelle fois, de loyauté envers mes frères et mes sœurs, envers ma communauté, envers moi-même.

Bénissez-moi !

Alléluia, Alléluia, je vous demande d’accueillir :

Sœur CélHèRe Y des Folles
Porteuse de la Couronne des Pines
Protectrice des Nœuds-Runes
Costumière des Anges et de Madame H
Dite la Blonde à Vit (Vit, V.I.T.)

Fille de Sœur T. de la V. F. Gardienne des Anges, Dite la Gothique, petite fille de ma défunte marraine, Sœur Lola du Rêve de l’Ange, arrière petite fille de Sœur Rita du Calvaire.

Bienvenue dans le monde merveilleux des Sœurs.