Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence – Couvent de Paname » Les Sœurs sont en colère (Solidays 2007)

Les Sœurs sont en colère (Solidays 2007)

Parce que nous nous retrouvons pour la 9e fois aux Solidays et qu’on a l’impression que rien n’a avancé et même qu’on recule…

Les Sœurs sont en colère

Parce qu’en France, on en est encore et toujours à souhaiter des campagnes de prévention qui ne soient ni niaises, ni édulcorées. Des campagnes qui appellent enfin  une bite, une bite, une foune, une foune et un fion, un fion !

Parce qu’il est toujours aussi compliqué de parler de sexualité, de toutes les sexualités, dans les écoles françaises…

Les Sœurs sont en colère

Parce que les pays du Sud attendent toujours un large accès aux traitements…

Parce que de gros labos comme ABBOTT font tout ce qu’ils peuvent pour empêcher la fabrication et la distribution de médicaments génériques et préfèrent laisser crever les malades…

Les Sœurs sont en colère

Parce qu’en France, quoiqu’on puisse penser de la personne, quand une femme veut accéder à des responsabilités politiques, y’a toujours un con pour lui répondre : qui va garder les gosses ?

Parce que les trans sont toujours considérés comme des malades mentaux par la psychiatrie officielle…

Parce qu’à Paris, JP II, ennemi notoire de la prévention et des homos, a sa place alors qu’à Toulouse, Pierre Seel, déporté par les nazis pour homosexualité, attend toujours la sienne…

Les Sœurs sont en colère

Parce que nous avons un président qui défend les homos… à Moscou mais qui accueille dans son gouvernement la célèbre homophobe Christine Boutin, et à l’assemblée le député Christian Vanneste condamné pour propos homophobes…

Parce que ce président dit vouloir lutter contre le communautarisme mais nous propose un contrat de sous-mariage réservé uniquement aux pédés et aux gouines…

Les Sœurs sont en colère

Parce qu’il y a des pédés et des gouines pour trouver ça très bien…

Les Sœurs sont en colère

Parce que la prochaine fois, le même président devrait faire accoster son yacht en Espagne où nos frères et nos sœurs ont tout simplement les mêmes droits que n’importe quel/le citoyen/ne espagnol/e, hétero, homo, bi ou trans…

Mais les Sœurs sont quand même heureuses d’être aux Solidays avec vous. On vous aime parce que vous le valez bien et que le combat continu.